NOTRE CLUB DANS LA VOIX DU NORD

14 septembre 2017 - 19:47

FOOTBALL – COUPE DE FRANCE

L’US Busigny explosée en 23 morceaux mais loin d’être résignée

Concéder une telle avalanche de buts fait qu’ils s’en souviendront forcément les Busignois (D4) de leur 3e tour, disputé dimanche contre Nœux-les-Mines (R2). Mais recruté pour relancer un club à la peine, Mickaël Sartiaux, le nouvel entraîneur, préfère donner rendez-vous à tout le monde en fin de saison.

    Dimanche, Busigny a souffert. Mais l’équipe entend vite redresser la barre.
 

Il y a d’abord eu un cambriolage, pendant les vacances. Qui a, entre autres, dépouillé l’USB de tout son matériel informatique. Et puis il y a donc eu ce match catastrophe, dimanche dernier à la maison… Qui lui a mis un deuxième coup sur la tête en moins d’un mois.

Du premier fait, le club semble s’en être remis. En tout cas, il a pris toutes les dispositions nécessaires pour être fin prêt pour la reprise de la saison. Du second, en revanche, il faudra attendre ce dimanche et le premier match de championnat à Masnières pour en avoir une première indication. Car un «  23-0, ça fait mal quand même  », confiait le nouveau venu, Mickaël Sartiaux.

 

Maintenant, l’enfant du pays, revenu au club cette intersaison pour le remettre sur de bons rails, n’est pas du genre «  à baisser les bras  ». À l’image de son équipe dirigeante du reste, qui, deux ans après les forfaits de ses équipes A et B, est parvenue cette saison à recréer une réserve mais aussi à monter une équipe de féminines seniors ! «  Il y a encore du boulot mais la volonté de reconstruire est là  » souligne Edmond Roland, président. Alors… Alors il n’y avait pas lieu de tirer la sonnette d’alarme dimanche.

«  Le groupe, composé de jeunes et d’anciens, vit bien, poursuit le coach. Il ne se prend pas la tête. Continuons donc à rester soudés ! Et à travailler cet esprit de copains car lorsque l’ambiance est là, les résultats suivent.  » Et l’homme sait de quoi il parle, lui qui a fait monter Villers-en-Cauchies de la 4e à la 2e division avant d’offrir en une demi-saison, la précédente, une montée en Promotion de 1re division plus une Coupe Lorquet à l’OMCA B.

«  C’est la première année que je suis gardien, indiquait pour sa part Brandon Delacourt, 25 ans. L’an passé, j’étais encore stoppeur. Et même si les copains ont fini par en rire (de ces 23 buts) dans le vestiaire, il ne faut rien lâcher. C’est dur mais c’est aussi comme ça qu’on apprend.  »

Si le président fait état «  d’une année de transition  » au club, nécessaire pour le ramener vers des eaux calmes, l’homme qu’il a choisi pour mener à bien la mission ne s’en laisse pas compter. «  Je me connais et en championnat, j’espère finir dans les 5 premiers !  » Si le match contre Nœux risque fort de leur coller au maillot pendant quelque temps encore, les Busignois n’ont, en effet, pas oublié qu’au 2e tour, ils ont battu Walincourt (3-2), équipe de D3. Et que c’est à la fin du bal qu’on paye les musiciens…

Commentaires

TEXTE LIBRE

  • Droit à l'image


Toute personne dont la photo apparaît sur Footeo, bénéficie du droit de retrait de l'image.
Il suffit alors de le signaler au président Edmond Roland
 et de specifier la photo


Toutes les photos sur ce site sont la propriété de l'Union Sportive de Busigny.


Toute personne physique ou morale se servant de celles-ci à des fins personnelles ou professionnelles pourrait encourir des poursuites.
(Est puni d'un an d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende le fait, au moyen d'un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l'intimité de la vie privée d'autrui)


AGENDA SPORTIF

21615990_10212086442669051_5023169310552083623_n.jpg

SAISON 2017/2018

18922720_10211478811478895_2254269915913122964_o.jpg